Les Mille Récits d'Okapi

Sous ce titre générique sont réunis une centaine de récits publiés dans le journal sur une période de cinq ans, entre le numéro 10 et le numéro 130 ; au début de cette période, la rubrique semble un peu perdue dans une « mer des histoires » dont émergent des récits aux formes et contenus disparates, hésitant entre didactisme et divertissement. Les récits illustrés y côtoient des bandes dessinées ou légendées, les contes alternent avec des documentaires ou des extraits de romans... Ce n'est qu'à partir du numéro 46 (octobre 1973) et au moment où le journal adopte une nouvelle architecture qu'il conservera jusqu'en avril 1977, que les 1000 récits prennent une forme plus définitive et recentrée sur les atouts d'un périodique pour la jeunesse : tout en préservant leurs qualités ludiques propres, les récits illustrés cherchent désormais à rapprocher le lecteur du quotidien et de l'actualité, alors que la bande dessinée et les documentaires s'en vont rejoindre des rubriques attitrées.
Que trouve-t-on dans ces 1000 récits ? des contes folkloriques et aussi des « classiques », sous forme d'extraits ou d'adaptations, qui relèvent encore pour certains du conte moral ou religieux (notamment à l'occasion des numéros repères de Noël et de Pâques). Ainsi aux côtés d'écrivains du XIXe s. comme E.T.A. Hoffmann, Conan Doyle ou Villiers de L'Isle Adam, on trouve les autobiographies romancées de Pagnol, Sabatier, Joffo, Saroyan, Mauro de Vasconcelos... et aussi des auteurs primés ou éligibles au « petit Prix Nobel de littérature » (les lauréats du prix H.C. Andersen : James Krüss, Gianni Rodari, René Guillot), voire des nobélisés comme Selma Lagerlöf ou Isaac Singer. S'il n'y a pas de parti-pris géographique dans le choix des textes, on y retouve une proportion non négligeable d'auteurs anglo-saxons (18 récits), tant la littérature enfantine leur est redevable de son existence même.
Toutefois les 1000 récits ne sont pas limités à des reprises d'auteurs reconnus et significativement le premier de la rubrique est un texte élaboré collectivement par une classe de garçons de CM2, « les aventures de Bacara » (les Okapiens seront par ailleurs régulièrement conviés à tester leurs capacités de conteurs dans le journal). Plus de 60% des 1000 récits sont des inédits, auquels il convient d'ajouter également les adaptations et traductions que réalisent au besoin les rédacteurs d'Okapi (le plus souvent non signées). Ainsi le journal publie en 1973 « Un palais à détruire » de Gianni Rodari, alors que le recueil dont cette fable est extraite n'est pas encore traduit en français (c'est également le cas de textes de Natalie Babbitt et Natalie Savage Carlson - toutes deux futures « nominees » pour le prix Andersen). Les textes écrits par les auteurs « maison », s'ils sont parfois au début de nature documentaire comme les bandes dessinées scénarisées par Colette Tournès (4 récits), prennent assez rapidement une tournure parodique où l'humour tient une grande place. Les plus présents dans la rubrique sont Jacques Espagne (14 récits) ; Anne-Marie Chapouton (5 récits) ; Martine Jauréguiberry (5 récits) ou encore Bernard Cretin (4 récits), ce dernier étant également illustrateur de ses textes.

Il reste à souligner le rôle déterminant que les illustrateurs ont eu dans le succès et l'identité visuelle de la rubrique : parmi ceux-ci, c'est incontestablement André Dahan qui a le plus marqué les 1000 récits de son empreinte (13 récits), suivi de Maurice Garnier (7 récits) et de Georges Lemoine (6 récits). Nicole Claveloux (9 récits) et Volker Theinhardt (6 récits) ne sont pas en reste, mais leur contribution n'est pas spécifique à la rubrique. Plus isolées, les illustrations réalisées par Tina Mercié, Marie-Odile Willig ou Joëlle Boucher n'en sont pas moins remarquables.
Les 1000 récits disparaissent de la nouvelle formule du journal à partir du numéro 131 et il faudra attendre près d'un an et demi avant que de nouveaux récits reparaissent de façon régulière dans Okapi...

(texte de Jérôme)





Ajouter un commentaire

Les mille Récits étaient noyé dans la rubrique "Ambiance Okapi". en Juillet 2015 ils ont migré dans leur propre rubrique. par Bernard BARRAL le 31/05/2015 11:59:48