Ça c'est la vie... dans OKAPI

Alors que la rubrique animalière parlait… d’animaux, cette remarquable rubrique s’intéressait à l’homme. Pas l’homme en général mais un en particulier (ou en petit groupe) soit par le métier qu’il exerce, une aventure qu’il a vécu ou ses conditions de vie particulières liées en général à sa nationalité. Elle était généralement constituée d’une interview ou d’un reportage illustré.
Beaucoup d’illustrations étaient sous la forme de BD, c’est la première chose qui nous a donné envie de la préserver, au début seulement les BD, mais finalement 54 numéros sur 89 étaient techniquement des BD, et puis où la classer dans le site ? Enfin quand nous nous sommes penchés sur le contenu, et avons redécouvert avec des yeux d’adultes la pertinence des thèmes abordés, l’ouverture qu'elle donnait sur le monde, à l’époque, à un jeune public était tout à fait révolutionnaire.

Cette rubrique fit ces débuts en 1973 dans okapi 46 mais le format BD ne fut inauguré qu’en 1975 (okapi n°77, Ca c'est la vie n°23) et elle faisait à de rares exceptions près 2 pages.
Ses auteurs (qui ne signent pas souvent) et ses illustrateurs changent en permanence, il y a cependant des « habitués ».
A partir de la refonte d'Okapi (n°131), elle paraitra un numéro sur deux, généralement en alternance avec la rubrique animalière, mais prendra un format de 4 pages.
Elle ne survivra pas au départ de Denys Prache, le rédacteur en chef qui lança Okapi (Dernier épisode : okapi n°163)

Une rubrique polémique :

Certains personnages ont eu beaucoup de succès chez les jeunes lecteurs, on retiendra la vie dangereuse d’Odile la cascadeuse, qui a généré le seul « second épisode » de la rubrique, et « je suis pompier depuis 25 ans » pour qui il y'a eu beaucoup de courrier, et ce ne sont que des exemples.
D’autres numéros ont par contre attiré l’attention beaucoup plus critique des parents par des sujets polémiques, passe pour la politique, la misère ou les religions, mais lorsque le sujet sera l’accouchement, un parent écrira une plainte au Vatican contre « Le premier sage-femme homme » (Okapi n°135) qualifié de « pornographique ». La petite histoire dit que Bayard aura bien du mal à se justifier, et que Denys Prache sera beaucoup moins libre après cela. Son départ moins d’un an et demi après serait peut être lié, d'autant qu’il avait également fait publier un dossier « univers » sur la mort sans aborder la vision chrétienne…

Bonne découverte ou redécouverte…


(texte de Bertrand WION)





Ajouter un commentaire